Spoune

Spoune, c'est 2 emails par mois 📩
pour devenir money-smart 💡
Abonnez vous !
Bienvenue à bord ! à très vite dans votre boîte aux lettres.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Recevoir Spoune

Le salaire d'un médaillé olympique 🏅

Combien ça gagne un médaillé olympique ? 

Les Jeux Olympiques, c’est la victoire de Jesse Owens en 1936 devant Adolf Hitler, c’est le poing levé de Tommie Smith en 1968, c’est la Corée du Nord et la Corée du Sud qui défilent sous le même drapeau en 2000. Les Jeux, c’est une nation qui frissonne à l’unisson, c’est partager les défaites comme les victoires ❤️

Bref, les Jeux, c’est l’égalité, non ? Non ?

Eh non ! Les Jeux, c’est aussi de belles inégalités. D’une fédération à l’autre, d’une discipline à l’autre, la médaille d’or ne vaut pas son même pesant de cacahuètes. Alors avant l’entrée en piste des JO, Spoune fait le tour des plus grosses inégalités du stade olympique.

Ah bon Spoune ? Ça n'est pas une bonne situation athlète olympique ? 

🇫🇷 On imaginerait qu’en France, le fleuron sportif de la Nation serait choyé par les institutions publiques ? Même si ça avance, ça n’a longtemps pas été le cas :

  • En 2012, une enquête du Ministère des sports révèle que la moitié des sportifs français participant aux JO de Londres vivent sous le seuil de pauvreté 
  • Dans la foulée, une loi de 2015 instaure le statut de “Sportif de haut niveau” (pour que les athlètes qui se blessent ou tombent enceintes soient couverts par l’assurance maladie… oui, on partait de loin 😢
  • En 2024, l’Agence Nationale du Sport annonce des aides personnalisées pour assurer un minimum de revenu aux athlètes : 

             - 15 000€ par an (soit le seuil de pauvreté) pour tous les qualifiés aux JO

              - 40 000€ par an pour les “médaillables”

On progresse, on progresse, mais malgré ça, les athlètes Jöna Aigouy (javelot) et Frédéric Dagée (lancer de poids) ont quand même dû lancer des cagnottes Leetchi pour participer aux Jeux de cet été…

OK Spoune, pas facile pour les qualifiés... mais quand on gagne, on gagne bien non ? 

Oui, la médaille d’or porte bien son nom 🏅 ! Pour les athlètes français, paralympiques et olympiques, elle vaut désormais tout de même 80 000 €, contre 40 000 et 20 000 € pour les médailles d’argent et de bronze. 

Est-ce que c’est beaucoup ? Selon les pays, les primes sont très, très variables – comme le résume le classement Forbes des primes de médailles les plus élevées : 

642 000 $ pour une médaille d’or à Hong Kong, ça motive, non 💪🏻 ? Hmmm. Hong-Kong peut se le permettre : de toute son histoire, sa délégation n’a gagné que deux médailles d’or. Quant à la Malaisie, aucune… En plus de la prime, certains pays ajoutent quelques perks

  • Les Etats-Unis offrent une assurance maladie à tous les athlètes qualifiés
  • La Turquie offre à ses médaillés d’or (il y en a eu 39) une pension de retraite à vie (équivalente à 2x le salaire minimum). 

Et depuis récemment, la Fédération International d’Athlétisme vient d’annoncer que tous les vainqueurs des épreuves d’athlétisme remporteraient une prime de 46 000 euros 💰 Mine de rien, c’est une sacrée évolution de l’esprit olympique car, selon les principes de Coubertin, les athlètes olympiques devaient être bénévoles. Sauf qu’un siècle après, les mots “sportifs” et “bénévoles” étonnent un peu, placés côte à côte… 

Des sportifs bénévoles ? Alors que certains sont millionnaires ? 

Participer aux Jeux gratuitement ? Effectivement, certains peuvent se le permettre. Dans le village olympique, sur les 14 500 sportifs, tous partageront les cantines et les salles de sport. Mais pour y arriver, certains viendront en jet privé et d’autres en RER… 

Parmi les sportifs les mieux payés présents aux JO, il y aura notamment : 

  • Jon Rahm (golf, ESP) : 203 millions d’euros de revenus en 2024
  • Lebron James (basket, USA), 39 ans et 118 millions d'euros en 2024
  • Stephen Curry (basket, USA), 94 millions d'euros en 2024. 
  • Djokovic (tennis, SRB) et ses 35 millions d'euros (dont 25 pour ses polos Lacoste)
  • Nadal (tennis, ESP) et ses 14 millions d'euros (dont 13 pour son contrat avec Louis Vuitton)
  • Coco Gauff (tennis, USA) a gagné 14 millions d'euros (dont 11 de publicité, à seulement 19 ans !)

Pour ceux-là, la prime de médaille d’or, c’est un peu l’équivalent de la peluche Lion pour les coureurs du Tour de France…

OK Spoune, et si je veux me mettre en mode éleveur de champions ? Je l'inscris où mon bambin ? 

Vous avez bien raison, le sport, c’est la santé, mais parfois aussi la fortune 🎰 ! Fortune à gagner en cas de médaille, mais parfois aussi à dépenser selon le sport que vous choisirez… Le Dauphiné Libéré a estimé le coût annuel de la pratique des sports les plus courants, du moins cher au plus cher (en comptant licence, entraînement et équipement).  

  • Moins de 150€ : gym
  • Entre 200 et 300€ : badminton, football, hand, judo, arts martiaux, natation, rugby, tennis de table, basket, boxe, canoë-kayak
  • Entre 300 et 500€ : aviron, escrime, tennis
  • Entre 700 et 800€ : cyclisme, équitation (sans compter le coût du cheval), hockey-sur-glace 
  • 1 000€+ : golf, ski, voile
  • 30 000€+ : rallye, sans oublier le polo (où, pendant une partie, chaque joueur doit monter 4 chevaux différents…)

Bref, dites-vous que créer un futur champion de golf, ça a quand même un certain prix… alors qu’élever le prochain Kylian Mbappé, en revanche, c’est à peu près à la portée de (presque) toutes les bourses ⚽️ Enfin, heureusement, cet été, la magie du sport opèrera, comme d’habitude. Millionnaire ou pas, quand retentira le coup de sifflet, tout le monde sera à égalité. Et ce sera “que le meilleur gagne”. Car la victoire n’a (presque) pas de prix.

L'évaporation de la penderie