Spoune

Spoune, c'est 2 emails par mois 📩
pour devenir money-smart 💡
Abonnez vous !
Bienvenue à bord ! à très vite dans votre boîte aux lettres.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Recevoir Spoune

Comment hacker votre épargne ?

Comment hacker votre épargne ? 

Faire un tableau Excel pour suivre ses finances – ou comparer ses potes. Préparer des slides pour son boss – ou pour ses prochaines vacs.

Dans le far west de la start-up nation, la frontière entre pro et perso recule toujours plus… et on adopte chaque jour des outils du boulot pour gérer notre quotidien. Jusqu’où ça ira ? Le sujet est large, mais aujourd’hui, on se contentera de son volet money-smart : Peut-on disrupter ses économies ? Scaler ses placements ? Design thinker ses finances persos ?

Allergiques aux anglicismes s’abstenir. Aujourd’hui, Spoune se demande comment hacker son épargne.

Hacker ? Ah que quoi ?

Mais si enfin : Hacker, v.t. : modifier ou améliorer

Par exemple, en matière de gestion de votre boîte mail, il y a deux approches :

- Inbox yolo, qui consiste à laisser s’empiler les mails non lus jusqu’à saturation 

- Inbox zero, qui consiste à trier dès réception ses mails entre ces 4 options :

  •  Suppression
  •  Archivage
  •  Réponse immédiate
  •  Réponse différée

Vous l’aurez compris :

L’adepte de l’inbox yolo n’a pas hacké la gestion de sa boîte mail 

- L’adepte de l’inbox zero a bien hacké le sujet

Et si on s’inspirait de la méthode de l’inbox zéro pour optimiser ses finances ? Ça donnerait quoi ?

Euh Spoune, la différence entre ma boîte mail et mon compte, c’est qu’il y en a un qui déborde. Pas l’autre…

Effectivement : avoir trop d’emails, c’est embêtant. Trop d’argent, nettement moins. Le but n’est donc pas de vider votre compte le plus rapidement possible (pas besoin de conseils pour ça…) mais plutôt de mettre votre argent à l’abri des mille tentations du quotidien. Et pour ça, on vous propose une nouvelle méthode : après l’inbox zero, l’income zero.

Pour l’appliquer ? Quand vous recevez votre salaire, vous avez deux options :

  • Option 1 : ne rien faire, aka l’income yolo. Vous piochez dans votre salaire au gré de vos envies et de votre consommation de Martini. Si par miracle il reste quelque chose à la fin du mois, vous le mettez sur votre livret A. 

  • Option 2 : anticiper, aka l’income zero. Vous attribuez à chaque euro qui entre sur votre compte une fonction précise. L’objectif : limiter les sommes dormantes et non attribuées.

Pourquoi ? Parce que si vous lisez Spoune depuis longtemps, vous savez évidemment que…

L’épargne, c’est ce qu’on met de côté au début du mois, pas ce qui reste à la fin

Spoune, je rêve ou vous êtes en train de Mariekondoïser mes finances ??

Sauf que Marie Kondo a écrit La magie du rangement – pas du virement. À Marie, on préfère Scott Pape, auteur de The Barefoot investor, qui écrit notamment :

Se forcer à tenir un budget défini à l’avance au jour le jour ? Impossible. Pour réussir, il faut faire le contraire : arrêter de tout tracker, et simplifier vos choix.

Concrètement ? La méthode de Scott consiste, dès que votre salaire tombe, à le répartir entre plusieurs comptes et placements. Dans le détail, ça donne :

- Argent de poche : 5 %

  • pour : les petits plaisirs du mois en cours. 
  • où : sur un compte courant secondaire chez une autre banque (type banque en ligne ou mobile).

- Projets du kiff : 5 %

  • pour : se constituer une cagnotte de vacances ou de dream goals à réaliser dans l’année.
  • où : sur un LDDS (Livret de développement durable) ou livret A (ou autre placement d’épargne non bloquée, comme par exemple nos amis de Cashbee).

- Grands projets de vie : 10 %

  • pour : mettre de côté pour un appart’ ou un mariage.
  • où : sur un PEA, une assurance-vie bloquée ou un compte-titre ordinaire, du moment que c’est un placement long-terme et non relié à un moyen de paiement.

- Dépenses courantes : 60 %

  • pour : payer votre loyer ou votre crédit, vos factures, vos déplacements, vos courses. À répartir si vous avez plusieurs comptes.
  • où : sur votre compte courant ou vos comptes joints.

La force du modèle de Scott ? C’est de graver cette répartition dans le marbre des virements automatiques. Comme ça, tel Ulysse avec les sirènes, vous évitez que le “vous du présent” ne négocie chaque mois avec le“vous du passé” (aka celui qui pense à l’avenir et cherche à résister au piège de la gratification instantanée).

OK Spoune, mais 5 + 5 + 10 + 60 = 80

Vous suivez, ça fait plaisir. Toujours selon Scott, les 20 % restants sont votre extincteur. Pour éteindre quoi ? Scott a classé les “feux” du plus au moins urgent :

- Crédit à la consommation (urgence *****)

  • Ces dettes sont celles qui coûtent le plus cher, alors utilisez l’intégralité de vos 20 % pour les rembourser au plus vite.

- Epargne de précaution (urgence ***)

  • Ça ne paraît jamais urgent jusqu’à ce que ça le soit vraiment. Mettez au moins 3 mois de salaire de côté sur un livret facilement accessible – le fameux matelas de sécurité.

- Epargne d’avenir 1 (urgence **)

  • Une fois le matelas bien rembourré, préparez l’avenir : mettez vos 20 % sur une assurance vie pour un projet immobilier, par exemple. Plus votre achat approche, moins vous avez intérêt à prendre des risques.

- Epargne d’avenir 2 (urgence *)

  • Déjà proprio ? Congrats ! Préparez la suite : mariage, enfants, résidence secondaire, divorce, places pour les JO… à vous de voir.

- Epargne d’avenir lointain (urgence : 0)

  • Tous vos grands projets sont financés ? Cool ! Il est temps de penser à la retraite. Et là, comme souvent, “plus on s’y prend tôt, et plus ça rapporte”.

Faut-il le préciser ? Les 20 % de l’extincteur ne sont pas là pour augmenter votre argent de poche. Ben oui, un extincteur, ça ne sert pas à flamber…

Bien sûr, il faut adapter les pourcentages de Scott à votre niveau de revenu et à leur fréquence – surtout si vous êtes un freelance payé tous les 3 mois. Envie de vous y mettre ? On vous a préparé un petit Google Sheet pour avoir un aperçu de ce que donnerait la ventilation de Scott appliquée à vos revenus :)

Mode d’emploi : faites une copie de ce doc pour pouvoir le modifier à votre sauce. Attention, vous verrez que le modèle de Scott est assez strict… à vous de l’adapter en fonction de votre mode de vie !

Conclusion

La vie est trop courte pour retirer le périphérique en toute sécurité… mais aussi pour passer ses journées à faire et défaire des virements. La méthode de l’income zero vous permet à la fois d’anticiper tous vos besoins à des horizons temporels différents, mais elle a en plus un avantage qui n’a pas de prix : la tranquillité d’esprit. Et si c’était ça, le vrai début de la richesse ?

L'Uppercut du jour

Mieux que le loto.

Vita brevis, creditum longum : la vie est courte, mais le prêt est long. Une bonne manière de faire des économies ? C’est de diminuer le coût de votre assurance emprunteur : 58 €par mois en moyenne pendant 25 ans, ça fait quand même… 17 500 € 😱 Enfin ça, c'est quand vous passez par votre banque.

Avec Assurly, vous pouvez diviser ça par 2 ou 3. Vous souscrivez en quelques clics, et ils s'occupent des démarches administratives,avec des vrais conseillers sympa ET dispos – le tout à garanties équivalentes. En plus, avec le code SPOUNE ils vous offrent 15 € à la souscription. Pour en profiter et économiser jusqu’à 10 000 €, c’est juste ici (et c’est quand même mieux que le loto).