Spoune

Spoune, c'est 2 emails par mois 📩
pour devenir money-smart 💡
Abonnez vous !
Bienvenue à bord ! à très vite dans votre boîte aux lettres.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Recevoir Spoune

Quand l'argent fait le boner

Quand l'argent fait le boner

Le but de la microéconomie ? Maximiser la satisfaction des acteurs d’une situation donnée. Alors pourquoi pas sous la couette ? C’est vrai, quoi. Asymétrie d’information, optimum de Pareto, innovation et investissement… Et si on appliquait les principes de la microéconomie dans nos lits ? Pour la Saint-Valentin, Spoune s’associe à LELO, le Apple de la sextech, pour passer de money-smart à sexy-smart et emmener la microéconomie là où elle n’est encore jamais allée: dans nos lits.

Et si, pour une fois, l’argent faisait vraiment le boner ?

Notre Spounsor du jour : LELO
On écrit Spoune avec le 🧡, mais on ne vit pas seulement d’amour et d’eau fraîche.

LELO, c’est la marque de sextoys de luxe designed in Scandinavia qui a vendu 22 millions de produits – et généré beaucoup, beaucoup de satisfaction chez ses adeptes. Plus précisément ? 171,6 milliards d'orgasmes, selon leurs calculs. Design ultra-soigné, efficacité redoutable… LELO s’est imposé comme le “Apple de la sextech”. Pour la Saint-Valentin, ils proposent jusqu’à -50 % sur leurs produits phares… le moment rêvé pour se faire votre propre idée, non ? 

Wow Spoune ! La Sexonomy ? Franchement j’étais pas prêt

Franchement : nous non plus. Et pourtant ! L’époque où les sextoys s’achetaient sur les rayonnages sordides des magasins de Pigalle est bien révolue. En moins de 10 ans, le marché du bien-être sexuel a connu une croissance fulgurante :

  • $23 milliards en 2014
  • $74 milliards en 2019
  • et en 2024 : il pourrait atteindre… $122 milliards

Ce gros coup de chaud, il le doit à deux tendances fortes :

  • le e-commerce qui facilite l’accès aux produits (et évite la shame de croiser un collègue à la sortie du sexshop)
  • le confinement, qui pousse de plus en plus de couples et célibataires à innover. Dont vous ?

Non mais hého Spoune. De quoi j’me mêle ??

Ben quoi ? En quelques années, les mentalités ont radicalement évolué… et le tabou est tombé. Exemple : en 2019, le CES de Las Vegas (grand’messe de la tech US) disqualifie un sextoy considéré “immoral, obscène, indécent.” Un énorme bad buzz s’ensuit, et l’année suivante, le CES ouvre grand ses portes à la sextech. Ce qui accélère son adoption par le grand public.

Et en France ? Post-COVID, le marché a explosé de +153 %. Résultat, 51 % des Français ont déjà essayé un joujou au lit. C’est sans doute plus que le nombre de Parisiens qui ont déjà essayé une trottinette électrique...

Bon peut-être. Mais passer de money-smart à sexy-smart Spoune ? C’est quand même vraiment olé olé…

Vous nous connaissez : Spoune adore les positions acrobatiques. Et, surtout, emmener la microéconomie en dehors des sentiers battus. Alors pourquoi pas dans nos lits ? 

Allez, c’est parti, voici Sexonomics, ou la microéconomie au lit. On vous rassure : on y aller doucement 🤭

Précision ultra-importante : on ne va évidemment parler que de relations entre adultes, consenties de manière libre et éclairée, et en dehors de toute relation monétaire. 

- L’instinct, aka le mythe de la main invisible 👉

La main invisible, c’est LAtarte à la crème de la microéconomie. Selon Adam Smith, l’intérêt général serait la somme des intérêts particuliers. Il suffirait de laisser faire la Nature... Sauf qu'en vrai, sans régulation, transparence ou innovation, la main invisible a des doigts de plomb...

🍆 La théorie sexonomique : parfois, la Nature fait bien les choses. Mais le plus souvent, l’instinct et l’enthousiasme ne suffisent pas à atteindre le 7e ciel. Si c'est le cas, n'abandonnez pas : lisez plutôt la suite de cette Spoune 💌


- L’alchimie, ou le biais des asymétries d’information 🙏

Selon la théorie des citrons d’Akerlof, les asymétries d’information et l’absence de transparence diminuent drastiquement la qualité moyenne des transactions réalisées sur un marché…

🍑 La théorie sexonomique
: l’absence de communication tue clairement l’amour. Pour une “transaction” efficace, il faut évidemment parler de ses besoins, de ses envies, de la manière la plus claire possible. Sous la couette et ailleurs, communication is key.

- La première nuit, aka la quête l’optimum de Pareto 🛏

L’équilibre de Pareto est une situation qui optimise la satisfaction des deux acteurs d’une transaction. Corollaire : il serait impossible d’augmenter le bien-être d’un acteur sans diminuer celui de l’autre…

💥 La théorie sexonomique
: la satisfaction de deux acteurs peut-elle être optimale ET simultanée ? Ça arrive, mais c'est rare. Du coup, il est hyper important d’adopter une approche long terme, où les partenaires privilégient tour à tour la satisfaction de l’autre… plutôt que de chercher à tout prix la satisfaction simultanée.

- La vie de couple, aka l’utilité marginale décroissante ⛷️

La loi de l'utilité marginale décroissante dit que plus un individu consomme une certaine marchandise, plus le plaisir qu'il en tire diminue…

🌭 La théorie sexonomique : ah ! l’érosion du désir dans le couple. Comment lutter contre ? Le couple traditionnel est, en quelque sorte, une entreprise monopolistique. Le risque, c'est de cesser de se remettre en question et de se déconnecter des besoins du consommateur. Pour éviter ça... voir les 2 points suivants.

- Le polyamour, aka l’ouverture à la concurrence 🥊

Dans la vision libérale, la concurrence génère une saine émulation et incite chaque entreprise à s’améliorer. Tout comme la théorie des avantages compétitifs qui incite les sociétés à se spécialiser dans ce qu’elles font de mieux…

🍩 La théorie sexonomique : l’ouverture à la concurrence ? C’est certes très efficace pour sortir du monopole, mais bon… tout le monde n’est pas prêt pour le couple libre ou le polyamour. En tout cas, avant de se lancer, mieux vaut bien, bien en discuter.

- La sextech, aka la disruption par l'innovation ⚙️

Le seul moyen de relancer une entreprise en perte de vitesse : l’innovation ! Rien de tel que la disruption pour relancer un monopole ronronnant.

🤭 La théorie sexonomique : Bill Gates disait “Je recrute des gens paresseux car ils trouvent toujours un moyen efficace de faire les trucs compliqués”. Et dans la catégorie moyen efficace de faire un truc compliqué, il y a LELO… Comme quoi il suffit juste d'être malin pour hacker votre vie sous la couette.

- L’amour qui dure, ou la loi de l’investissement 💍

Ça c'est notre tarte à la crème à nous : grâce aux intérêts composés, aka l'effet boule de neige, on sait qu'en matière d'investissement, plus on s’y prend tôt, plus ça rapporte.

💗 La théorie sexonomique: investir dans son bien-être sexuel ? Pareil : plus on s’y prend tôt, et plus ça rapporte :)

Conclusion

Alors, cette microéconomie au lit ? Bon coup ? Ou pire bail ? Au final, la microéconomie n’est rien d’autre qu’un éventail d’outils conçus pour structurer la réflexion, mieux comprendre nos comportements et nous aider à améliorer les relations humaines… quelles qu’elles soient ! 

L'Uppercut du jour

Acheter un sextoy, est-ce économiquement rationnel ?


Comme souvent, il faut calculer le coût d’usage en divisant le prix initial par le nombre d’orgasmes générés. Pour info, avec leur garantie 10 ans et leurs matériaux haut-de-gamme, la durée de vie d'un LELO est estimée à 15 600 orgasmes. A priori, ça devrait vite être amorti...

Et comme pour la Saint-Val', LELO propose jusqu’à -50 % sur ses jouets emblématiques, il y a zéro doute : c'est le moment d'investir dans l'orgasme.